Aération des greens, départs et avant-greens

Parmi toutes les opérations réalisées sur un green, l’aération reste la plus contraignante mais de loin la principale manière de :

  • maintenir un niveau d’oxygène satisfaisant dans le sol,
  • faciliter la circulation verticale de l’eau,
  • limiter la présence de feutre.

La présence de l’eau et de l’air dans le profil de surface permet aux micro-organismes de se développer et de prospérer.

Il existe de nombreuses machines différentes pour résoudre les problèmes rencontrés tout au long de la vie du green mais l’aération reste une pratique primordiale dans l’entretien des gazons. Les Golfeurs doivent comprendre l’importance de cette opération. 

Pourquoi aère-t-on les départs et les tours de greens?

Pour limiter le compactage des sols, favoriser les échanges gazeux au niveau du système racinaire, le gazon a besoin d’air pour ne pas dépérir, n’oublions pas que sans racines il n’y aurait pas de gazon !!!!

Cela est également fait pour faciliter et favoriser l’ancrage du gazon au sol (éviter l’effet peau de chien) et accélérer le drainage superficiel du sol grâce au

développement du système racinaire. Ceci a pour conséquence une meilleure assimilation des fertilisations et provoque la dégradation aérobie de la matière organique du sol, le gazon est ainsi plus ferme pour le jeu de golf.

Pour résumer PAS D’AÉRATION = PAS DE GAZON

Pourquoi à cette période ?

Il faut une croissance active du gazon et surtout de son système racinaire. Les meilleures périodes pour aérer sont avril et septembre. Nous faisons l’aération un peu en amont du mois d’avril afin de permettre des conditions de jeu plus favorables à la reprise des compétitions.

Quelle est la méthode utilisée ?

Nous effectuons une perforation avec des pointes croix pour une plus grande surface d’aération interne et moins de déformation du sol.

Le retour des surfaces au jeu est donc plus rapide grâce à ce type de pointes. (diamètre 19 mm, 600 trous au m2, profondeur 8 cm) surtout lorsqu’elles sont suivie d’un sablage (à 1,5 litres au m2, effectué avec du sable de carrière de la Vienne de granulométrie: 0/2mm)

Combien de temps cela prend-il ?

Cela dépend du travail nécessaire à coté et si l’on peut mobiliser toute l’équipe sur cette tâche. En moyenne par temps sec, après avoir retiré les bogeys, les plaques et marques de départs :

  • 2 jours si la météo est clémente pour les départs
  • 2,5 jours si la météo est clémente pour les greens et les puttings
  • 4 jours pour les tours de greens.

      Il faut que le sable puisse sécher pour pouvoir le  brosser efficacement avec notre brosse tirée par la tondeuse.

Quels sont les effets escomptés ?

L’objectif principal est de trouver une continuité de la qualité du tapis végétal et une limitation du dépérissement hivernal en obtenant un gazon plus ferme et plus épais (dit « fermé ») pour la qualité du jeu !

Merci de votre compréhension, votre terrain de jeu est notre outil de travail.

Votre Greenkeeper Damien MOLLET et toute l’équipe Terrain