Infos Club :
Accueil / Actualités / Rencontres / Clément Gallois
Clément Gallois
Clément Gallois

Clément Gallois

Clément GALLOIS – Mens sana in corpore sano

Bonjour Clément, quand et comment es-tu arrivé au Golf de Touraine?

Je suis arrivé à Touraine en Juillet 2013 au début de ma formation d’enseignant. Originaire d’Amboise, j’ai vécu quelques années en région parisienne.

Ma candidature en tant qu’élève-moniteur ayant été retenue par le Golf de Touraine, je fus très heureux de pouvoir revenir dans cette région chère à mon cœur.

Quel est ton parcours ?

Après le Baccalauréat, je suis parti sur Orléans faire mes études. J’y ai obtenu un Master en Management du sport et y ai vécu de belles années de golf amateur, avec quelques participations en Gounouillhou et une place parmi les 25 meilleurs amateurs français.

A la suite de mes études, je suis parti en région parisienne et ai tenté ma chance sur les circuits professionnels. J’ai ainsi joué 4 ans sur l’Alps Tour, bénéficiant également de quelques invitations sur le Challenge Tour.

Malgré quelques performances intéressantes, je ne suis pas parvenu à atteindre mes objectifs.

Tout naturellement, je me suis donc tourné vers l’enseignement afin de partager mon expérience et de transmettre ma passion du jeu.

clement gallois

C’est donc ce parcours qui t’amènera à devenir enseignant au Golf de Touraine en septembre, quel est ton projet pour l’école de golf?

Difficile de résumer en quelques lignes un projet. L’idée générale est de faire aimer le golf aux enfants, à travers un comportement adapté, à travers le jeu, à travers un enseignement simple mais bien orienté, et en créant un véritable esprit d’équipe.

Mon objectif est de voir des jeunes motivés pour se retrouver dès qu’ils en ont l’occasion pour disputer des parties de golf.

C’est par ce seul moyen que l’on parviendra à créer des élites qui, dès l’âge de 15-16 ans, pourront porter haut et fort les couleurs de Touraine en Division Nationale, et notamment en Gounouilhou.

clement gallois

Comment vois-tu ton enseignement libéral?

Mon enseignement sera axé sur l’individualisation des cours. A travers l’utilisation de l’analyse vidéo et d’outils pédagogiques, un programme d’entraînement pourra être  mis en place à la demande de l’élève.

Mon expérience de joueur me permet d’imaginer des séances ludiques orientées sur la technique comme le mental, et de porter un intérêt capital à la stratégie sur le parcours.

Mon expertise technique s’orientera vers la précision des principes fondamentaux du golf et la mise en application des nouvelles lois mécaniques.

Qu’apprécies-tu au Golf de Touraine ?

J’aime avant tout la beauté incroyable du site et le calme qui y règne. Les infrastructures sont par ailleurs très agréables pour l’entraînement, à la fois pour le joueur et l’enseignant.

Enfin, j’apprécie l’esprit sportif de ce club. A une époque où une grande majorité des golfs ont pour unique objectif le développement commercial, j’ai vraiment le sentiment d’avoir une chance inouïe de faire partie d’un club où l’on porte un réel intérêt à chaque enfant en tant que sportif, et où des bénévoles s’investissent et proposent des moyens au quotidien pour porter un véritable projet sportif.

Pour toi, à part le golf de Touraine, quel(s) parcours apprécies tu le plus ?

J’aime beaucoup deux golfs de région parisienne, Fontainebleau et Chantilly.

Le premier me plaît car on s’y sent comme dans un petit jardin. Les points de vue sont magnifiques, il faut savoir mettre la balle en jeu avec beaucoup de précision et maîtriser toutes les trajectoires.

Le second est un parcours de type links aux portes de Paris. Le paysage est beaucoup plus sobre et les roughs hauts et épais vous accueillent au moindre faux pas.

Il faut taper fort, bien réfléchir chaque coup pour éviter les pièges aveugles, et savoir créer des coups autour des greens.

Quelle marque de club utilises tu ? 

Je joue des Clubs Callaway. J’ai travaillé pour Callaway il y a quelques années en tant que démonstrateur et j’ai pris goût à leurs clubs.

Je joue avec leur gamme de 2014, les APEX Pro sur les fers et les Big Bertha pour les bois.

Je les trouve réussis, autant en termes d’esthétique que de performance.

J’ai également un Fer 2 Mizuno que j’adore jouer au départ des pars 4 un peu étroits.

Dans quelle partie du jeu es tu le plus fort ?

Mon point fort est mon petit jeu. Avant de jouer au golf, je jouais au swin-golf, un jeu cousin du golf qui se joue avec un seul club. Du coup, j’ai développé ma créativité en faisant tous types d’approches avec un seul club.

Sinon, je suis un joueur assez puissant pour mon gabarit (fer 7 = 155 m, portée de balle au driver à environ 245 m). En revanche, mon putting a toujours été un point faible, alors que c’est certainement le compartiment du jeu le plus important pour performer.

Je me considère comme un joueur assez stratège, j’analyse rapidement les parcours et sais anticiper les coups. Mon principal souci, au moment où je jouais sur les circuits, était un manque de confiance en moi.

clement gallois golf de touraine

Fais tu encore quelques tournois pros et comment les appréhendes-tu ?

J’ai toujours autant envie de jouer, mais le temps me manque. Je vais participer à un tournoi Alps Tour du 18 au 20 septembre au golf du Haut-Poitou.

N’hésitez pas à venir voir…

J’appréhende les tournois désormais avec un peu plus de recul. Je sais que je n’ai pas suffisamment d’entraînement, donc je me mets moins de pression.

Ceci dit, au départ du 1, le stress est toujours là (et heureusement !). J’y vais pour m’amuser, mais je mets quand même mes chances de mon côté (reconnaissance de parcours, entraînement spécifique, un peu de physique) car j’ai malgré tout l’envie de faire de bons scores.

Aimes tu le format Match Play ou préfères tu le stroke ?

Le Match Play est une formule très sympa, car elle pousse à un jeu offensif. L’erreur est beaucoup moins pénalisante, donc on joue sans appréhension, et souvent on sort des coups magiques. Dommage qu’on ait si peu de compétitions sous ce format…

Le Stroke, quant  à lui, ne laisse aucune place à l’erreur. Il faut savoir être concentré pendant 4 heures, ne pas faire de faux pas, et c’est toujours le meilleur qui gagne à la fin.

As-tu un conseil à donner à un joueur avant de débuter une compétition, voir un grand prix ?

Il faut avant tout rester soi-même, ne pas changer ses habitudes la veille ou le matin d’une compétition. Un bon échauffement permet au joueur de se présenter au départ du 1 dans une condition physique optimale.

Ce n’est pas un entraînement, prenez des informations sur votre forme du jour afin d’adapter votre stratégie, et mettez-vous en confiance.

J’aime bien répéter plusieurs fois le départ du 1 au practice (en imaginant un fairway et les obstacles) afin d’être prêt à jouer ce coup, souvent le plus difficile de la partie.

Quel joueur pro t’a inspiré plus jeune et quel joueur te plait aujourd’hui ?

Ce n’est pas très original, j’ai toujours adoré Tiger Wood. Sa puissance, son agressivité, ses recovery fantastiques, sa force mentale m’ont toujours impressionné.

J’espère son retour, il a tant apporté au golf, mais il a perdu la confiance qui faisait de lui un joueur hors norme.

En ce moment, je suis impressionné par Jordan Spieth (et qui ne l’est pas ?). Il n’a certes pas le charisme de Woods, mais il est impressionnant de maturité à seulement 22 ans.

Il est fort dans tous les compartiments du jeu, et maîtrise parfaitement ses émotions. Tout a l’air simple quand on le regarde jouer, et pourtant…

spieth

Suis tu attentivement les joueurs français sur le tour ? Qui préfères tu ?

Bien sûr, je suis les joueurs français sur les différents circuits. J’ai eu la chance de partager des parties avec pas mal d’entre eux. J’aime beaucoup le style d’Alexander Levy.

Il a fait un gros travail mental pour mieux gérer ses émotions sur le parcours Résultat, il a toujours le sourire, on a vraiment l’impression qu’il prend du plaisir à jouer.

C’est ce que je m’efforce à faire comprendre aux jeunes de l’Ecole de Golf : que l’on joue bien ou mal, il faut s’amuser et garder la banane.

Ton rêve de golf ?

Mes rêves de devenir un champion sont désormais derrière moi.

Je dirais que gagner une Gounouilhou en tant qu’entraîneur ou participer à amener un jeune sur le Tour sont deux objectifs qui me rendront heureux.

A propos Ludovic Poincloux

Passionné de Golf, et de sports en général, je reste à votre disposition pour répondre à toutes vos suggestions sur le site internet, et être l'interface avec la direction du Golf de Touraine pour vos remarques et questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *