Infos Club :
Accueil / Histoires / Histoire de la balle de golf

Histoire de la balle de golf

Balle en bois

Les premières balles utilisées dans des jeux du nord de l’Europe tels que Colf, Crosse et Mail étaient en bois.

Quelques exemples de ces balles ont été retrouvés.Balle de golf en bois 02

Lourdes et dangereuses, elles avaient des propriétés de vol nulles (diamètre 5cm, masse 85g).

On suppose qu’elles furent utilisées aussi pour le golf en Angleterre…

Balle de poils « Hairy »

Vers 1430, la balle cousue en cuir fit son apparition, bourrée de crin. Le cuir était issu de la peau de taureau, de cheval, ou de mouton.Hairy 01

Conçues pour le jeu de paume, elles furent utilisées pour le colf, notamment sur glace aux Pays Bas puis pour le golf en Ecosse.

Importées des Pays Bas puis fabriquées en Ecosse à partir de 1550 environ, ces balles ont été utilisées pendant des décennies, car plus économiques que les balles de plumes.

Balle de plumes « Feathery »

Au 17ème siècle apparut la balle de plume « Feathery ». Trois morceaux de cuir (ou de toile cirée) étaient cousus ensemble et retournés à l’envers laissant une fente à travers laquelle les plumes étaient compressées.

Plumes et cuir étaient mouillés. Au cours du séchage, les plumes se dilataient et le cuir se rétrécissait, formant une balle très dure.
Feathery       Feathery Cousue 01

Plus tard, les balles ont été peintes en blanc pour qu’elles puissent être retrouvées facilement.

Bien que les coutures soient à l’intérieur, elles n’étaient pas parfaitement lisses mais se comportaient parfaitement sur le parcours.

Malheureusement elles étaient très chères, car un fabricant ne faisait que 2 à 3 balles par jour.

Avec Tom MORRIS alors apprenti, Allan ROBERTSON a fabriqué 1 021 balles de golf plumes en 1840, 1 392 en 1841 et 2 456 en 1844.

Tom MORRIS 01

Tom MORRIS, quadruple vainqueur du British Open (1861, 1862, 1864, 1867).

Balle en gutta-percha « Gutty »

Au milieu du XIXème siècle, pour diminuer le coût, on commença à utiliser du gutta-percha, gomme naturelle cousine du caoutchouc.

Gutty Lisse 01

Ce nouveau matériau bon marché permettait de mouler des balles parfaitement lisses, qui devraient couvrir de plus grandes distances, comme tout le monde le pensait à l’époque.

Au contraire, la nouvelle balle « gutty », plongeait, était incapable de tenir une trajectoire rectiligne et surtout, allait moins loin que les anciennes plumeuses.

A l’usage, ces balles finissaient par se cabosser et les joueurs observèrent qu’elles elles allaient plus loin et en ligne droite. On venait de comprendre pourquoi les plumeuses avec leurs coutures volaient plus longtemps. Le principe des alvéoles était né.

Rapidement, on commença à imprimer des creux sur les balles avec un marteau avant que des moules ne soient conçus pour reproduire un dessin plus régulier et de meilleure qualité.

Gutty Martelée 01

Plusieurs motifs sont développés : striures, rainures, bosses,…

Gutty 1850-5

Il faut attendre 1908 pour qu’un industriel, William Taylor, dépose le brevet du motif d’alvéoles disposées régulièrement sur toute la surface de la balle.

Brevet Alvéoles Taylor

Balle HASKELL

La structure a aussi évolué. En 1898 Coburn HASKELL inventa une balle fabriquée autour d’un noyau dur autour duquel est enroulé un fil élastique étiré de 300m.

L’ensemble était recouvert d’une coque en gutta-percha. Cette conception permettait aux fabricants d’ajuster les caractéristiques de la balle, longueur, la rotation et toucher.

Cette balle Haskell a été utilisée pendant des décennies.

Haskell 02

En 1921, R & A et USGA ont normalisé le poids et la taille des balles de golf. Mais les deux organismes ayant adopté des règlements différents, différentes tailles étaient utilisées aux États-Unis et en Europe.

Il faut attendre 1974 pour que le golf adopte enfin une balle universelle.

Balle moderne

Les balles d’aujourd’hui sont composées de deux à quatre couches de matériaux synthétiques.

Consulter l’article correspondant.

Structure balles 2&3 pièces